Techniques médicales pour l’infertilité version masculine

Quand arrive le résultat du laboratoire, souvent le destinataire, sa femme -voire les deux- s’empare de l’enveloppe fébrilement et essaie d’en comprendre le contenu… Et là, tout se complique et devient impressionnant !

Attention, il faut plusieurs spermogrammes pour avoir un diagnostic fiable : un air de grippe peut influencer négativement et surtout ponctuellement pendant 3 mois un spermogramme…

Sur un diagnostic d’infertilité posé dans un jargon bien médical, que comprendre et que peut faire la médecine ?

Vous verrez fréquemment en bas, après tous les paramètres examinés, la conclusion dans un langage mariant le grec et le latin… Je vous indique les normes de l’organisation mondiale de la santé (OMS) de 2010 et de 1999 pour vous permettre de relativiser.

Fertilité ou infertilité masculine

Diagnostic d’infertilité masculine

Seuil de la normalité

(OMS 2010)

Les

explications

(avec normes OMS 1999)

Traitement conventionnel

Anticorps anti sperme
Le corps de la femme produit des anticorps qui détruisent le sperme Insémination intra-utérine, qui selon les résultats peut déboucher sur une Fécondation In Vitro (FIV)
Asthénospermie

(du grec “asthenos” = faible)

Mobilité totale> 40% La motilité* est en dessous de 40% mais les autres paramètres spermatiques sont normaux FIV ou insémination artificielle, selon les paramètres.

Azoospermie

(du latin “a” privatif)

Absence de spermatozoïdes dans l’éjaculat, soit parce qu’il y a un blocage mécanique à leur émission (excrétoire), soit parce qu’il n’y a pas de fabrication (sécrétoire) Recueil par voie chirurgicale si l’absence est due à un blocage des canaux éjaculatoires (azoospermie excrétoire)Don de sperme si aucune fabrication ( azoospermie sécrétoire)
Cryptozoospermie

 

(du grec crypto = caché)

Numération15 millions/mlet 40 millionspar éjaculat Oligospermie poussée, il y a moins de 100 000 spermatozoïdes dans l’éjaculat. Cependant il n’y a aucun obstacle mécanique à leur émission. FIV avec ICSIou Don de sperme selon la qualité des spermatozoïdes observés
Nécrospermie

(du grec necros = mort)

Vitalité> 58% Nombre anormal de spermatozoïdes morts Recherche de causes bactériennes, environnementales pour améliorer les paramètres et FIV avec ICSI.
OATS

oligoasthénotératospermie

Moins de 4,8 millions/ml de spermatozoïdes avec une faible motilité et beaucoup d’anormaux FIV avec ICSI, IMSI ou IAC, selon les paramètres
Oligospermie

(du grec oligo=peu)

Numération15 millions/mlet 40 millionspar éjaculat Moins de 20 millions/ml de spermatozoïdes avec une faible motilité, (OMS 1999) FIV avec ICSI
Syndrome de Kallmann

ou dysplasie olfacto-génitale

Faibles taux hormonaux (FSH et LH) et un odorat déficitaire, touchant 1 homme sur 10 000 Injections hormonales, avec un recours éventuel à la FIV avec ICSI
Syndrome de Klinefelter
XY Anomalie chromosomique (plusieurs chromosomes sexuels type XXY ou XXYY…) entraînant une absence de production de spermatozoïdes sains Aucune technique médicale : recours au don ou à l’adoption nécessaire.
Tératozoospermie

(du grec teratos=monstreux)

4% de forme normale Moins de 60% des spermatozoïdes sont normaux mais la motilité et la numération sont corrects FIV avec ICSI
Varicocèle
Sorte de varice située sur le côté du scrotum et apportant un afflux de chaleur près de la spermatogenèse. Embolisation, puis nouveau bilan de fertilité.

* motilité : capacité physiologique à effectuer des mouvements grâce au flagelle

Source

Inspiré par le “Quick Guide to Male Infertility Problems” de l’Infertility Network UK

Pour aller plus loin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Vous connaissez des personnes qui peuvent être concernées par cet article ? Pensez à le partager !

Recherche utilisée pour trouver cet article :

medicament pour la cryptozoospermie

Laisser un commentaire