Sunet şi lumină

Ca multe, vă bucura de focuri de artificii ... dar te-ai admirat vreodată culorile în minte, şi doar culorile ???? Ei uimi şi orbi, cu efecte ascunse, de la “simboluri de culoare”.
Et si ces spectacles pyrotechniques fédèrent tant de monde dès la nuit tombée, c’est que les couleurs qu’ils dégagent nous laissent tous ébahis… petits ou grands.
Nous sommes ébahis par la magie de la chimie, d’abord. Bombes, embrasements, bouquets, cascades et soleils jusqu’au fameux bouquet final, ces feux d’artifice sont tous élaborés sur le même principe de combustion explosive d’un mélange composé de poudre noire et, selon la couleur voulue, d’éléments chimiques comme le sodium pour le jaune, le cuivre pour le bleu, le nitrate de calcium pour l’orangé ou le lithium pour le rouge.
Des procédés de fabrication auxquels on est évidemment bien loin de songer quand on pousse des “oh !” şi “ah !” d’admiration à chaque étincèlement. Le lithium, ne l’oubliez pas …pour la couleur rouge, c’est un oligoélément régulateur, en cas d’états un peu dépressifs ?
Ce qui nous démontre une fois de plus que les couleurs sont liées au bien-être, d’une certaine manière : celles qui détendent, celles qui stimulent et/ou favorisent la réflexion. Attention donc chez vous, votre espace vital peut conditionner votre humeur ! Vous risqueriez donc aussi bien de compromettre votre bien-être avec de mauvaises associations… Car chaque couleur possède son pouvoir.
Într-adevăr, chacune d’entre elle produit un effet conditionnant à la fois notre état psychique et notre condition physique. C’est l’objet de la chromothérapie. Impossible ou presque, donc, de dormir dans une chambre à coucher rouge : couleur excitante, bien évidemment, la qualité de votre endormissement et de votre réveil s’en ressentira ! Un vestibule peint en noir met celui qui entre chez vous mal à l’aise, quelle sinistrose…
On distingue différentes gammes de couleurs susceptibles d’agir sur vos émotions comme sur votre corps de façon favorable, autrement dit capables de vous apporter forme, sérénité et tranquillité.
Les couleurs relaxantes sont le bleu et ses différentes déclinaisons chromatiques, qui privilégient le calme et la contemplation dans le cadre d’une chambre à coucher, pour évacuer le stress et les tensions générées pendant la journée.
Les tempérantes sont le vert et ses différents dérivés, qui apportent la fraîcheur. C’est une couleur de transition, idéale entre deux espaces différents. Pour exemple, on peut l’utiliser pour peindre les murs d’un couloir entre le salon et les chambres à coucher.
Les bienfaitrices sont la gamme des beiges, déclinant beaucoup de tonalités associées, qui deviennent source de confort, contribuant à votre bien-être en invitant à la détente et à la relaxation. On l’emploie pour les murs d’un salon afin de privilégier le plaisir et la convivialité, le partage et la communication.
Les tranquillisantes sont le vert et le bleu, pastels, qui exercent sur le corps un effet apaisant. Ce sont des couleurs idéales pour une chambre d’enfant, qui lui garantiront repos, calme et sérénité.
Les décontractantes sont les couleurs saumon, ou orangée, teintes rassurantes qui mettent immédiatement en confiance. On les utilise ainsi volontiers pour les cuisines ou les entrées. Elles aident le corps à se décontracter et… mettent en appétit. Vous noterez le nombre croissant d’établissements de restauration qui choisissent ces tons-là pour séduire leur clientèle.
Et si les couleurs de votre fertilité n’étaient somme toute que LES VOTRES ?
Si vous appreniez à vous entourer de couleurs bénéfiques, au mépris de la mode qui nous est imposée dans les catalogues…
Ce chromatisme vous est propre, respectez-le.
Faites ces deux tests ! celui-ci şi celui-là
On parle d’ailleurs de chromatisme, pour définir la palette des couleurs, mais ce terme est utilisé également en musique !
Du grec khrôma, “culoare, ton musical”, le chromatisme correspond à l’utilisation de notes qui n’appartiennent pas à la gamme diatonique de base d’un morceau, celle-ci se divisant en gamme majeure : do ré mi fa sol la si (do) et gamme mineure : la si do ré mi fa sol (la).
Le son chromatique s’obtient en élevant ou abaissant d’un demi-ton une note de la gamme diatonique de base. On passe ainsi par exemple, de sol au sol dièse dans la gamme de do majeur. Le chromatisme apparaît surtout avec le “système tempéré” (très populaire pendant la période baroque, 1600-1750) où les demi-tons d’une gamme sont tous égaux : on les note en dièse, bécarre et bémol. Il donne plus de couleur à la mélodie et permet de moduler, c’est-à-dire de passer d’une tonalité à une autre.
On trouve l’origine du chromatisme dans la musique grecque puis dans les notes altérées du chant grégorien et des polyphonies médiévales. Il enrichit considérablement l’écriture des Baroques.
Bach utilise les “notes de passage”.
Chez les Classiques, comme Mozart, le chromatisme ornemente l’écriture.
Les Romantiques, et Wagner surtout, l’exploitent jusqu’au paroxysme, cherchant des harmonies riches, expressives et éclatantes qui déforment peu à peu le sentiment de tonalité. Wagner n’en est certes pas l’inventeur mais, tout comme Liszt, il en systématise la fonction.
Depuis l’aube des temps, la musique est omniprésente dans toutes les cultures humaines. Une telle ubiquité suggère d’emblée l’existence d’habiletés musicales naturelles, partagées par l’ensemble du genre humain, favorisant à la fois la cohésion sociale et la communication interculturelle. La capacité de ce medium à induire des réactions émotionnelles n’est certainement pas étrangère à l’universalité du phénomène musical.
Ne qualifie-t-on pas la musique de langage universel des émotions?
Elle en constitue le mode privilégié: en dépit de variantes culturelles, les configurations faciales exprimant des émotions telles que la joie, le dégoût, la colère, sont universellement reconnues, et ce quelque soit l’âge, le sexe ou l’origine ethnique de l’émetteur.
En dépit de ce biais historique envers l’interface visuelle, la thèse de l’origine biologique universelle des émotions musicales est plus que jamais pertinente. Într-adevăr, depuis quelques années, des progrès remarquables ont été réalistes en neuroscience de la musique. L’existence d’une circuiterie cérébrale humaine dédiée spécifiquement au traitement de stimuli musicaux, jusqu’alors soupçonnée, est maintenant en voie de confirmation.
Cette circuiterie cérébrale dédiée exclusivement à la musique sous-tend-elle des émotions tout aussi biologiquement inscrites ? Aşa, les relations musique-émotions sont-elles appréhendées spontanément, à l’aide de prédispositions naturelles ? Ou à l’inverse, ces relations sont-elles culturellement acquises ? Ou… pourquoi pas les deux ? Un tel apprentissage peut résulter d’une longue exposition passive à la musique de sa propre culture, ou encore de l’enseignement explicite de règles formelles propres à un système musical.
Par conséquent, si des personnes peu exposées à la musique d’une culture donnée (de jeunes enfants, des étrangers à cette culture), sans aucune formation musicale, font preuve d’une sensibilité marquée aux aspects émotifs de pièces musicales représentatives de cette culture, cela limiterait considérablement la portée de 

la thèse de l’origine culturelle des émotions musicales.

 

Tableau établi principalement à partir des annexes de Pierre Alain Clerc, Discours sur la Rhétorique Musicale, et plus particulièrement sur la Rhétorique Allemande entre 1600 şi 1750 (conformément à l’usage, M = Majeur et m = mineur )
La conception des tempéraments fait que certaines tonalités n’apparaissent pas (ut # M, ré b M par exemple) ou n’apparaissent que chez l’un des deux auteurs).
M.A. Charpentier (1636-1704), Règles de composition, Paris, 1690.
J.P. Rameau (1683-1764) Traité de l’Harmonie –chap. 24, livre second, Paris, 1722
Chr. Fr. D. Schubart (1739-1791), Ideen zu einer Ästhetik der Tonkunst, Wien, 1806
Do M
Gai et guerrier.
Caractère insolent. Réjouissances. On donne libre cours à sa joie.
Chant d’allégresse et de reconnaissance (comme Ré ou La majeur).
Parfaitement pur. Innocence, naïveté, Eventuellement charmant ou tendre langage d’enfants.
Do m
Obscur et triste.
Surtout agréable, charmant, mais aussi triste, désolé. Porte facilement à la somnolence. Deuil ou sensation caressante.
Convient à la tendresse et aux plaintes (comme Fa mineur)
Déclaration d’amour, et en même temps plainte de l’amour malheureux. 

 

 

 

 

 

Ré M
Joyeux et très guerrier.
Piquant, brillant, vif, opiniâtre, obstiné, bruyant, amusant, guerrier, stimulant. Event. délicat. Trompettes et timbales.
cf. Do majeur
Ton des triomphes, des Alléluias, des cris de guerre et de joie de la victoire.
Ré m
Grave et dévot.
Event. Divertissant, non pas sautillant mais fluide. Tonalité des choses d’église et dans la vie commune, de la tranquillité de l’âme.
Convient à la douceur et à la tendresse (comme les tons de Sol, SI et Mi mineur).
Caractère de femme sombre couvant le spleen et des idées noires.
Mi b M
Cruel et dur.
Très pathétique. Jamais grave ou plaintif ou exubérant.
Ton de la dévotion, de la conversation intime avec Dieu. Expression de la trinité avec ses trois bémols.
Mi b m
Oribil, affreux.
Sensation d’anxiété, de trouble de l’âme, de désespoir.
Mi M
Querelleux et criard.
Tristesse désespérée et mortelle, amour désespéré. Séparation fatale du corps et de l’âme. Tranchant, pressant.
Convient aux chants tendres et gais, ou encore au grand et au magnifique.
Allégresse bruyante. Joie souriante mais sans jouissance complète. 

 

 

 

 

 

Mi m
Efféminé, amoureux et plaintif.
Pensée profonde. Trouble et tristesse, mais de telle manière qu’on espère la consolation : quelque chose d ’allègre , mais non pas gai.
cf. Ré mineur
Déclaration d’amour de femme naïve, innocente. Plainte sans murmures accompagnés de peu de larmes.
Fa M
Furieux et emporté.
Magnanimité, fermeté, persévérance, amour, vertu, facilité. On ne peut mieux décrire la sagesse, la gentillesse de cette tonalité qu’en la comparant à un homme beau, qui réussit tout ce qu’il entreprend aussi vite
convient aux tempêtes, aux furies, et autres sujets de cette espèce (comme Sib majeur).
Complaisance, repos.
Fa m
Obscur et plaintif.
résignée et modérée mais aussi profonde et lourde. Doute. Produit une mélancolie noire et désespérée et plonge les auditeurs dans la grisaille et leur donne le frisson.
Convient à la tendresse et aux plaintes (cf. Ut mineur)
Mélancolie profonde, langueur de la tombe.
Fa # M
Triomphe dans l’adversité. On respire librement sur le sommet de la colline.
Fa # m
Grand trouble, plutôt languissant et amoureux. Quelque chose d’abandonné, de solitaire, de misanthrope. Ton obscur. Tiraille la passion comme le chien hargneux la draperie.
Ton obscur. Tiraille la passion comme le chien hargneux la draperie.
Sol M
Doucement joyeux.
Beaucoup d ’insinuation, de bagout, de brillant. Convient aussi bien aux choses sérieuses qu’aux gaies.
cf. MI majeur
Champêtre, idyllique. Reconnaissance affectueuse pour amitié sincère et amour fidèle.
Sol m
Sérieux et magnifique. Mêle au sérieux du précédent une tendresse alerte mais procure aussi grâce et charme. Choses tendres ou revigorantes ; plaintes modérées ou joie tempérée. Sol mineur est extrêmement flexible.
cf. Ré mineur
Mécontentement, malaise. S’agacer pour un projet avorté, ronger son frein de mauvaise humeur.
La b M
Ton du fossoyeur, mort, décomposition, jugement, éternité.
Sol # m
Morose, grognon, cœur oppressé jusqu’à l’étouffement.
La M
Joyeux et champêtre.
Ce ton doit saisir. Il brille immédiatement, et plus pour les passions plaintives et tristes que pour le divertissement.
cf. Ut ou Ré majeur
Ce ton contient des déclarations d’amour innocent, espoir de ; Il convient particulièrement au violon. Revoir l’être aimé, gaîté juvénile, confiance/Dieu. 

 

 

 

 

 

La m
Tendre et plaintif.
Allure fastueuse et grave. Mais aussi dirigé vers la flatterie. Par nature, bien modéré, un peu plaintif, décent (respectable), tranquille, invitant même au sommeil. Peut être employé pour tous les mouvements de l’âme. Il est modéré et doux pour le public.
Nature de femme dévote et douceur de caractère.
Si b M
Magnifique et joyeux.
Divertissant et fastueux. Et aussi modeste.
cf. FA majeur ci-dessus
Amour enjoué, bonne conscience, espoir, regards vers un monde meilleur.
Si b m
Obscur et terrible.
Un original bourru qui prend rarement une mine complaisante ; se moque de Dieu et du monde. Prépare au suicide.
Si M
Dur et plaintif.
Caractère contrariant, dur et désagréable, et en plus, quelque chose de désespéré. Il est peu employé.
Très coloré, passions farouches : colère, fureur, jalousie, délire, désespoir.
Si m
Solitaire et mélancolique. Bizarre, maussade et mélancolique : c’est pourquoi il apparaît si rarement. Et c’est peut-être aussi pourquoi les Anciens l’avaient banni de leurs couvents.
cf. Ré mineur
Răbdare, attente tranquille de son sort, et de la résignation à la volonté de Dieu. Sa plainte est si douce qu’elle n’éclate jamais en murmures ou en vagissements outrageants.

La conception des tempéraments fait que certaines tonalités n’apparaissent pas (ut # M, ré b M par exemple) ou n’apparaissent que chez l’un des deux auteurs).

Rameau donnera lui aussi une caractérisation des tonalités dans son Traité de l’Harmonie, Paris, şi 1722. Partisan du tempérament égal à la fin de sa vie, il reniera les distinctions précédentes, affirmant qu’il n’y a que deux modes, le majeur et le mineur. 

 

 

 

 

 

Le mode majeur
Ut, Ré ou La conviennent aux chants d ’allégresse et de reconnaissance.
Fa ou Si bémol conviennent aux tempêtes, aux furies et aux autres sujets de cette espèce.
Sol ou Mi conviennent également aux chants tendres et gais;
Ré, La ou Mi conviennent encore au grand et au magnifique.
Le mode mineur
Ré, Sol, Si, Mi conviennent à la douceur et à la tendresse.
Ut ou Fa conviennent à la tendresse et aux plaintes.
Fa ou Si bémol conviennent aux chants lugubres.

On peut considérer de nos jours que l’écoute « sensible » de certaines pièces influera sur notre humeur …dans certains états de « noirceur », mieux vaudrait, dès lors, préférer des tonalités « toniques »,c’est l’objet de la musicothérapie.
Quand l´instrument de musique vient au secours des mots qui ne peuvent être prononcés…
En musicothérapie active, l’instrument de musique se fera le porte-parole du patient. Destinée essentiellement aux personnes éprouvant de grandes difficultés de verbalisation, cette thérapie permet d´explorer et d´ouvrir de nouvelles voies de communication. Le patient, enfant ou adulte, en groupe ou individuellement, est invité à s´exprimer par l´intermédiaire d´un instrument de musique. Avec le thérapeute, il tentera ensuite de donner sens aux rythmes qu’il a produit .
Par opposition à la musicothérapie active, la musicothérapie réceptive est dite passive.
Le but ici n´est plus de faire la musique, mais bien de l´écouter. Le médiateur n’st plus alors l’instrument de musique, mais l’oreille…La musicothérapie réceptive se décline sous deux formes :
  • une écoute en champ libre (musique diffusée en espace clos)
  • une écoute au casque
Son principe ?
L’écoute de musiques de films à des fins thérapeutiques.
Le test ‘écoute traduit l’état émotionnel du patient. Il permet d’établir le seuil d’audition sur chaque fréquence. Les résultats vont se décliner sous forme de courbes (audiogramme).
Les pointes (hyper audition) et creux (hypo audition) révèleront l’état psychologique et physique du patient au moment du test. On démasque ainsi l’anxiété, la dépression, le sentiment d’abandon, le manque de confiance, la dépendance affective, l’hyperémotivité…
Ce test devient donc déterminant pour effectuer les réglages du traitement sonique.
Le but de la cure de musicothérapie est de lisser la courbe de l’audiogramme.
Les fréquences hyper sensibles (pointes) seront mises au repos, tandis que les fréquences hypo sensibles (creux) seront stimulées.
Viendra s´ajouter à ces réglages un effet de bascule grave/aigu et gauche/droite. Les musiques ainsi transformées vont rééduquer naturellement le système nerveux et l´écoute.
10 séances individuelles de trente minutes à raison d´une ou deux séances par jour pendant dix à vingt jours consécutifs seront préconisées.
Chaque séance est accompagnée d´un soutien psychothérapeutique. On diffusera de la musique, Classique, du jazz, des variétés, des musiques du monde…
Le programme musical sera différent à chaque séance. Vous en sortirez apaisé.
Pour finir, la conception chrétienne de la musique, née de l’harmonie des sphères célestes , réaffirmée par KEPLER (“Le reflet multiple des astres joue la mélodie et la nature sublunaire danse sur cette musique“) est en effet le reflet de théories très répandues au VII-lea siècle mais issues de l’Antiquité.
En réalité, la théorie de l’harmonie des sphères remonte au Philosophe grec PYTHAGORE, pour qui l’univers entier se définissait en termes d’harmonie et de nombre.
D’après lui, l’âme microscopique et l’univers macroscopique sont construits selon des rapports de proportion idéaux qu’on peut ramener à une suite de sons. L’on calculait la hauteur des différentes notes planétaires sur l’échelle musicale d’après le temps que les planètes mettaient à parcourir leur orbite et l’on mettait les distances en rapport avec les intervalles de tons. De exemplu, la Terre est symbolisée, par le DO, la lune, le RE ….sur le plan des planètes connues à cette époque.
Au Moyen- Age, et notamment en héraldique, porte flambeau des familles, on associe les planètes à leur couleur, mais aussi à leur pierre : on retrouvera ce nombre 7,ainsi que les sentiments qui lui sont associés.

 

L’usage des pierres, est aussi vieux que l’humanité. Nous pouvons appréhender simplement l’énergie contenue dans une pierre : en effet nous utilisons au quotidien des quartz permettant de vibrer à certaines fréquences et faire ainsi fonctionner nos montres et ordinateurs par exemple.
De même chaque pierre possède une couleur dans une teinte précise. Or une couleur, correspond à une longueur d’onde parfaitement mesurable. Les minéraux et pierres précieuses que l’on peut trouver ont besoin parfois de millions d’années pour se constituer, c’est pourquoi, on parle d’une énergie originelle et d’un rayonnement pur.
Les pierres précieuses ont en permanence une tendance à susciter notre attirance, sur la base de principe de résonance, d’harmonie et d’équilibre des oscillations. Les pierres précieuses agissent à différents niveaux :

Tout d’abord sur le plan physique (organique) directement dans la structure fine de notre organisme, le rayonnement émis par la pierre agit sur les vibrations de notre corps. Constamment elles agissent contre toutes les dysharmonies que nous renfermons. Ainsi l’homme peut-il au moyen de vibrations des pierres précieuses aider à la pleine harmonie du corps.

Une relation qui s’effectue entre l’individu et la pierre. Nous sommes attirés par l’une ou plusieurs pierres précises, il y a bien dans ce cas une relation étroite entre la pierre et l’esprit. Quand nous sommes attirées par une couleur ou une pierre, un effet positif se produit en nous.

Prin urmare, pourquoi ne pas avoir en permanence dans sa poche une pierre que vous pourriez toucher dans la journée….

 

 

 

 

Blason Albret

Gueule : (rouge)
Planète : Mars
Pierre : rubis
Symbolique : désir de servir sa patrie, amour

Argent : (blanc)
Planète : Lune
Pierre : perle
Symbolique : sagesse, richesse

Or :
Planète : le Soleil
Pierre : la topaze
Symbolique : noblesse, intelligence, vertu

Pourpre : (violet pourpre)
Planète : Mercure
Pierre : améthyste
Symbolique : largesse, souveraineté

Azur : (bleu)
Planète : Jupiter
Pierre : saphir
Symbolique : fidélité, persévérance, loyauté

Sable : (noir)
lanète : Saturne
Pierre : diamant
Symbolique : tristesse, humilité

Sinople : (vert)
Planète : Venus
Pierre : émeraude
Symbolique : liberté, joie, sănătate, espoir, honneur

 

 

LA CONCLUSION DE TOUT CET EXPOSE ?????

Et bien …..si vous entouriez de couleurs qui vous correspondent, tant sur le plan vestimentaire que dans votre espace de vie … ?

Et si vous orientiez vos humeurs par le biais de la Musique ?

A vous d’y réfléchir ….et bon festival son et lumière !

Article rédigé par Domipiano sur “Fertilité, PMA o Bio "

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ştii pe cineva care ar putea fi afectate de acest articol ? Amintiţi-vă pentru a partaja !

Recherche utilisée pour trouver cet article :

ما شي الذي يناظر الصوت والضوء من اللون

Lasă un Răspuns