Plantes et produits naturels de la fertilité

Eleutherococcus senticosus ou Éleuthérocoque

La racine d’éleuthérocoque a de remarquables propriétés défatigantes. L’effet tonifiant est global sur l’organisme, et on l’explique en partie par un effet  » cortisone-like « . Elle augmente les capacités physiques et intellectuelles, sans que ce bénéfice ne soit suivi de dépression. Cette amélioration se maintient après l’arrêt de la cure.Elle a un effet adaptogène, qui permet à l’individu de mieux résister aux stress physiques, thermiques, infectieux et autres.De nombreuses recherches ont été menées en Russie sur cette plante. De l’éleuthérocoque a été distribué aux populations irradiées suite à la catastrophe de Tchernobyl. Il aurait des effets positifs en cas de radiations et d’exposition à des polluants chimiques. Il a aussi été prescrit aux astronautes de Mir pour pallier les effets de l’apesanteur. Des athlètes ont amélioré leur résistance à l’effort avec cette racine, sans avoir la sensation de dopage. (Mais ceci n’est pas notre propos) Il fait également un excellent tonique masculin.

CF Notice
2 à 3 gélules de poudre totale cryo broyée le matin et le midi ou en teinture mère 30 gouttes x 3/jour.
De la même famille que le ginseng, elle est originaire de Russie, Chine, Corée et Japon. Il en existe d’immenses réserves en Sibérie. C’est un arbuste résistant à feuilles caduques. Il pousse à partir de graines. La racine est récoltée en automne puis séchée. Elle contient de nombreux principes actifs, des hétérosides, des acides aminés, des oligo-éléments : zinc, cuivre, manganèse.

Attention, les cures ne doivent pas excéder six semaines et s’adressent au sujet en bonne santé.

Maca Real ou Lepidium meyenii

Tonique général. Utilisé par les incas pour résoudre les problèmes de fertilité. Contient de nombreux anti-oxydants (dont arginine), vitamines (C, B1-2-3) et minéraux (zinc, cuivre, fer, magnésium…)

1 à 2 g/jour
Plante des hauteurs andines
Aucun effet négatif.
Le « viagra andin » pour homme et femme !

Levure de bière

La levure de bière est composée d’une colonie de champignons microscopiques, généralement de l’espèce Saccharomyces cerevisiae ou Candida utilis. Ces micro-organismes non pathogènes, dont la taille varie de 6 à 10 microns (1 micron = un millième de mm), digèrent le sucre et l’amidon des céréales, créant un milieu riche en protéines et en vitamines, principalement celles du groupe B. Il s’agit d’une des plus importantes sources naturelles de thiamine (vitamine B1), qui est essentielle au métabolisme des hydrates de carbone et des gras : une cuillérée à table fournit neuf fois l’apport nutritionnel recommandé en vitamine B1. Elle constitue également une excellente source de vitamines B2 (riboflavine) et B3 (niacine). Elle contient aussi de la vitamine B5 (acide pantothénique), de la B6 (pyridoxine) et de la B8 ainsi que des protéines d’excellente qualité. Enfin, elle renferme des polysaccharides, particulièrement des glycanes et des mannanes, qui peuvent avoir un effet intéressant sur le système immunitaire.
2g matin, midi et soir

Traditionnellement, on recommandait la levure de bière aux femmes venant d’accoucher afin de combattre la fatigue et la déprime associée à cette période. Nos amies allemandes prennent aujourd’hui encore de la bière légère pour favoriser la lactation.

Gelée Royale

Riche en vitamines et anti-oxydants
1 gramme par jour maximum, dose habituellement prescrite
Produit de la ruche
Se prend par cures de 20 jours
Existe en association avec le ginseng mais attention, le ginseng est déconseillé en cas d’hypertension.

Vous avez utilisé l’un de ces produits ? Quel résultat avez-vous obtenu ? Vous avez la parole !

Vous connaissez des personnes qui peuvent être concernées par cet article ? Pensez à le partager !

36 réflexions au sujet de « Plantes et produits naturels de la fertilité »

  1. Laissé par : eo le14/06/2009 à 12h04

    Un petit mot pour dire ce qui a marché pour nous, après un peu plus d’un d’essais, et qqs examens.

    Au bout d’un an, il m’est apparu évident que ce bébé viendrait grâce aux plantes. J’ai recherché dans mes bouquins et mes cours (je suis pharmacien), ce qui pourrait nous aider.

    Qqs mots sur notre « cas clinique ». J’ai des cycles un peu longs, une phase lutéale bien, mais une phase folliculaire un peu longue et des ovaires paresseux.

    J’ai sélectionné deux huiles essentielles :

    - La sauge, pour ses propriétés oestrogéniques.
    - Le cyprès, pour ses propriétés oestrogéniques et pour son effet bénéfique sur la circulation, et donc la vascularisation des ovaires et de l’utérus. (je sais que ma circulation n’est pas très bonne, au moins au niveau des jambes.)

    En effet les oestrogènes participent à la sélection du follicule dominant, à la croissance des follicules et au déclenchement de l’ovulation.

    J’ai utilisé une goutte de chaque 3 fois par jour, en massage sur le bas ventre, dès l’apparition des règles et jusqu’à l’ovulation.

    Conjointement j’ai utilsé des capsules d’huile d’onagre et de bourrache, 6 par jour.

    Par le plus grand hasard, une invitée sur le plateau du journal de la santé m’a donné le dernier coup de pouce : la chaleur sur le bas ventre est un bon vasodilatateur et permet également d’améliorer la vascularisation de l’utérus et des vaisseaux.

    J’ai du le faire disons une demie-heure matin et soir, à peu près.

    Les résultats ont été très surprenants. Ca a été le cycle le plus court jusqu’à maintenant… 26 jours seulement. Une ovu à J12 contre J18 en moyenne auparavant.

    Par ailleurs je me suis tapée une mycose (effets secondaires bien connus des oestrogènes), alors que je ne suis pas sujette à ce genre de désagrément.

    Et surtout… Le résultat a été aurendez-vous, puisque je suis tombée enceinte dès le premier mois.

    Hasard ou pas, nul ne peut le dire…

    1. Merci pour ce témoignage.
      Il arrive juste au moment où je m’interrogeait sur l’opportunité de parler de l’HE de sauge ou non dans mon article…
      Je souhaite simplement souligner que comme pharmacien, vous saviez ce que vous faisiez en utilisant sauge et cyprès sous la forme d’huiles essentielles. Ces « huiles » sont une concentration de principes actifs de la plante d’origine et ne s’utilisent que prudemment.
      Grasses, elles aiment les corps gras et notre peau est un merveilleux moyen de transport pour les amener rapidement vers les zones cibles. Prudence donc, surtout avec la sauge…
      Pour les non-pharmaciens, non-aromatherapeutes, faites vous conseiller !
      Merci Eo et belle grossesse avec nos amies les plantes et leurs huiles pour préparer l’arrivée de Bebe.

  2. Laissé par : bg le22/09/2009 à 12h52

    Bonjour, merci pour ces infos.

    J’ai déjà entendu parler de la tisane de sauge comme d’un booster (à prendre en première partie de cycle, jamais pendant une grossesse), avez-vous la possibilité de faire des recherches à ce sujet ?

    1. Bonjour,
      oui la sauge est un phyto oestrogène connu de très longue date, emménagogue.
      La difficulté avec les plantes vient d’une action difficile à répéter de l’un à l’autre.
      Le bon dosage est donc quelque chose d’entièrement personnel !
      Il semblerait cependant, selon ce que rapportait M.Baudoux (de Pranarom), que la sauge améliore la qualité ovocytaire. Mais la sauge officinale contient de la tuyone, qui est neurotoxique et cumulative (=> risque de convulsions par exemple), qui disparaît quasiment lors du séchage de la plante mais se concentre dans l’huile essentielle de sauge.

      Vous éviterez, ainsi que vous le mentionnez de prendre de la sauge pendant une grossesse, et au long cours (risque de mastose…) Vous vous interdirez de la cumuler avec une stimulation ovarienne médicale sous peine « d’emballer la machine » et de vous retrouver en hyperstimulation (j’ai connu un cas…)

      Une tisane avec 4 ou 5 feuilles le matin vous fera l’haleine agréable. Vous pourrez en prendre 1 autre le soir si vous le souhaitez… A moins de 20 feuilles/jour, la tuyone ne devrait pas vous ennuyer, mais vous pouvez parler de votre sensibilité aux plantes avec votre herboriste, homéopathe, pharmacien ou naturopathe.
      Vous pouvez la prendre à compter de J1, elle facilitera les règles.

  3. Laissé par : eosine le27/09/2009 à 23h33

    Oui d’ailleurs j’avais omis cette précision : c’est bien de la sauge sclarée que j’ai utilisée, et non de la sauge officinale (plus d’effets secondaires).

  4. bonjour je cherche des plantes ou huile essentielle ou complexe pour stimuler la production de spermatozoides etant atteint dune maladie rare merci si quelqun ici à des pistes

    1. Bonsoir Dav,
      Impossible de répondre à un descriptif si court… Tout dépend s’il y a ou non problème hormonal.
      L’alimentation peut aider et je vous renvoie alors sur le guide disponible sur inscription.
      Cordialement, Fabienne

  5. j’ai pris de la gelée royale après ma deuxième fausse couche dans le but de me redonner des forces et sans le savoir j’ai provoqué un miracle : notre bébé s’installait pour de bon un mois après, j’ai continué tout le premier trimestre et la grossesse s’est merveilleusement passée !

  6. bonjour,je viens de voir ce site ,merci pour les conseils.
    mon probleme est :agee de 41ans ,reserve ovarienne tres faible + 1 seul ovaire et une seule trompe bouchée,pas de solution ,s’il vous plait si vous connaissez des remedes ou autres choses pour m’aider je suis desesperée .
    merci

    1. Bonsoir,
      Il est impossible de promettre un miracle, vous vous en doutez.
      Après… il est parfois possible de donner l’impulsion positive nécessaire, si vous le voulez, si vous y croyez suffisamment.
      Si vous êtes persuadée qu’il n’y a pas de solution, alors il n’y en a pas. Si vous croyez qu’il y en a une, alors vous la trouverez.
      Je ne consulte pas, et surtout pas par commentaire ou par mail : vous pouvez utiliser le mail d’inscription comme membre pour me contacter.
      A bientôt ? Fabienne
      PS : en ces temps de vacances, je ne suis pas connectée fréquemment et peux tarder à répondre…

  7. bonjour, j’ai 42 ans j’ai 1 enfant agé de 7 ans né en 2005 depuis après plusieurs traitements pour tomber enceinte rien n’a marché. j’ai la trompe gauche bouchée la trompe droite a un passage difficile, mon taux de fsh est trop élevé. ai-je une espoir, aidez moi

    1. Bonsoir Zora,

      A vous aussi je réponds après les vacances…
      Difficile de vous répondre : c’est à vous de décider si vous avez de l’espoir ou non, et à personne d’autre.

      Pour le reste de la question…
      Avez-vous vu un ostéopathe après la naissance de votre aîné ? Il est possible que le passage ait déséquilibré votre squelette et perturbé la circulation de l’énergie.
      C’est la 1ère idée qui me vient en lisant votre commentaire.
      Cordialement,
      Fabienne

  8. Bjr , j’ai 28 ans et cela va faire 1 ans depuis que mon copain et moi sont a le recherche d’un bb. j’ai pas encore fais d’hyterosalpingographie pour voir si mes trompes sont bouches car j’ai peur d’etre decu par une mauvaise nouvelle . est ce que vous pouvez m’aider car je suis tres impatiente merci

    1. Bonsoir Kimberly,
      Un an c’est long mais en même temps si court…
      Vous avez raison de vouloir prendre les choses en main maintenant.

      Puisque vous me demandez mon avis, pour moi :
      La 1ère chose à faire est de profiter de la vie sans être obsédée par le bébé ! Je vous suggère de vérifier votre alimentation et votre hygiène de vie, de dépolluer pour vous préparer à accueillir bébé dans un environnement propre. Vous trouverez des infos dans la rubrique « boîte à outils » pour çà et le guide réservé aux membres du site vous aidera dans le choix des aliments.
      La 2ème étape (à faire en même temps) est d’observer vos cycles et de faire une courbe des températures pour repérer les jours les plus fertiles du cycle et surtout si vous ovulez : je préconise la méthode de Sympto (www.sympto.ch) sur Smartphone.
      La 3ème est de prendre RV chez un gynéco et de lui apporter vos courbes (minimum 3) : il verra alors si un bilan fertile est nécessaire pour vous et votre compagnon.

      Bref, préparez-vous à faire un marathon de 9 mois qui s’appelle « grossesse » avant de vous mettre sur la ligne de départ ! Il y a fort à parier que vous serez enceinte avant le RV chez le gynéco :-D
      Cordialement, Fabienne

  9. Bonjour,

    Pouvez vous svp me renseigner sur l’utilisation du mélange gattilier+sauge et l’huile d’onagre.
    j’ai acheté un mélange gattilier 95mg+sauge 70mg et des gélules d’huile d’onagre. Je voudrais des conseils concernant la posologie, que prendre en premier, pourrais je les prendre durant les règles….
    Essai bb depuis plus qu’un an, je désespère.
    Merci d’avance

    1. Bonjour Hanne,
      Je m’étonne de votre question : la personne qui vous a conseillé/vendu ces plantes ne vous en a pas indiqué la posologie et les contre-indications ?
      Cordialement,
      Fabienne

  10. bonjour
    pouvez vous m aider si cela est possible je suis en insufiance ovarienne et ma fsh est eleve a 24 UI est se qu il est possible de prendre de la sauge et du cypres car en meme temp je suis irregulieres sur mes cycles il peuvent etre de 50 A 80_à jour cela fait que je n arrive pas a tomber enciente mon gygy me dit qu il peu rien faire ny me donner un traitement il me fesait que des prise de sang pour la fsh ensuite j ai arreter de le voir car j en pouvez plu j ai 38 ans et mon reve c est d avoir cette bebe voila j espere que vous pourrai m aider je vous en remerci d avance

    1. Bonjour Héléna,

      Désolée du délai de réponse : j’ai été très prise ce mois de décembre.
      Mon aide via le web va juste pouvoir se résumer à des grandes pistes de travail…

      Non il n’est pas possible de prendre des plantes sans suivi thérapeutique, surtout celles que vous citez. Et les plantes ne viennent jamais en 1ère intention dans ma manière de travailler en fertilité.
      Je vous suggère :

        1/ de voir rapidement un ostéopathe pour vérifier l’équilibre de votre bassin, la motilité des organes et la connexion sacrum-cerveau

        2/ d’établir le suivi de vos cycles à l’aide de l’approche symptothermique (cf mon article « billings, symptothermie… » ou http://www.sympto.ch où je suis également conseillère) : un cycle pour quelqu’un de formé comme moi peut être très bavard !

        3/ de vérifier vos apports alimentaires à l’aide du guide que j’offre à tous les membres afin de vous assurer que vous donnez les éléments indispensables à votre corps pour un bon fonctionnement

      Ces 3 pistes peuvent déjà améliorer fortement votre situation fertile, vu votre âge : c’est la base.

      Ensuite, il sera peut-être nécessaire d’ajouter d’autres actions ; en ce cas, il faudra passer par une vraie consultation (elle peut aussi vous permettre de gagner du temps !)

      Joyeux Noël,
      Fabienne

  11. bonjour
    veuillez m excuser du retard j ai apeler un osteopathe comme vous n avais dit il ma repondu qu il pouvai rien faire donc je sais plu quoi penser aujourd hui je suis a j 88 de mon cycles donc 37 jour de retard j ai etait regles le 2 OCTOBRE depuis toujour pas de regles a par le 11 descenbre j ai eu une goute de sang c est tout comme des stopings sa c est arrete tout de suite j vois pas ceu que sa peu etre penser vous que je suis menopauser vu mon fsh a 24 UI ou tout simplement une nidation mais si il y a eu une nidation le 11 descembre je devrai faire un teste de grossesse quand j vois aussi que vous parlez d une vrai consultation sa consite en quoi j ai oublier de vous dire qu en se moment j ai mal au seins au dos et au bas ventre voila j espere que je vous embete pas tro avec mes question merci beaucoup de votre comprehension et je vous souhaite un joyeux noel en retard et une bonne annee si j ai pa de reponse d ici la merci helena

    1. Bonsoir,
      Effectivement, un test de grossesse vous permettrait de savoir avec certitude si c’est le motif de l’aménorrhée. C’est ce que je vous souhaite.

      Il est évident que si vous avez demandé à un ostéopathe une manipulation qui supprime la périménopause ou fait revenir les règles, il vous aura répondu ne rien pouvoir faire… C’est pour cela que je vous ai précisé qu’un ostéo vérifie l’équilibre du squelette et le placement des organes : si vous souffrez d’un dérèglement hormonal dû à un déséquilibre, en ce cas c’est un symptôme qui sera réglé par la/les séance/s. Si cela vient d’ailleurs, l’ostéo ne pourra rien faire.
      J’aime faire vérifier cet équilibre au démarrage pour pouvoir travailler avec certitude sur des bases saines ; cela peut intervenir plus tard.

      Les 3 actions que je vous ai indiquées sont à mettre en place simultanément, si vous voulez être efficace.

      Pour votre dernière question :
      - Une consultation chez un homéopathe lui permet de déterminer votre terrain et les médicaments qui peuvent lui permettre de revenir à l’équilibre.
      - Une consultation chez un acupuncteur va lui permettre de vérifier la circulation de l’énergie dans le corps et de la fluidifier.
      - Une séance chez un naturopathe (comme moi) consiste en un entretien autour de votre hygiène de vie et la proposition d’actions pour l’améliorer et pour permettre à votre corps de mobiliser ses capacités de guérison. Chaque naturopathe utilise au moins l’alimentation, des compléments alimentaires et des plantes. Pour ma part, j’ajoute les plantes sous toutes leurs formes, les Fleurs de Bach et des techniques de paroles comme le coaching et l’hypnose (plus de détails sur la page « thérapeutes – me rencontrer ».) Nous sommes quelques rares naturopathes à connaître les pathologies de l’infertilité, j’ai un vécu de patiente en plus.
      Le tout en gardant un suivi gynéco.

      Ce que je pense n’a pas d’importance :
      - Si vous décidez que vous êtes ménopausée alors c’est certain que votre corps va suivre cet ordre et que vous serez ménopausée.
      - Si vous décidez que c’est un accident transitoire, alors votre corps fera tout le possible et plus encore pour utiliser tout ce que vous lui donnerez et revenir vers la fertilité. Si vous décidez que vous pouvez être enceinte et faites le nécessaire pour favoriser la grossesse, vous y arriverez.

      Cà c’est mon côté hypnocoach ! Ce sont vos croyances qui importent, pas les miennes.
      Je suis un outil pour vous, comme d’autres peuvent l’être.

      A vous de vous décider ce que vous voulez et par qui/si vous voulez être aidée…

      Je vous souhaite une bonne fin d’année,
      Cordialement, Fabienne

      1. Bonsoir, j’ai une petite fille de 4 ans que j’ai eu sans difficulté et souhaite un deuxième enfant depuis deux ans. J’aimerais vous rencontrer. Cela est-il possible ? A quelle date ? Merci d’avance pour votre réponse et l’aide que vous pourrez m’apporter. Avec toute ma sympathie

  12. bonjour
    apres une fausse couche les medecines m ont rendu mon dossier en me disant si je vx un bebe il faut un dons d ovocytes je ne peux pas faire pour des raisons personnels y a pas des plantes pour stimuler les folecules

    1. Bonjour Saida,
      Avant de penser aux plantes, il faut commencer par revoir l’hygiène de vie globale, sinon l’ovulation sera difficile à obtenir ou de piètre qualité !
      Et oui, il y a des plantes qui peuvent stimuler l’ovulation. Je m’interdis de les indiquer publiquement : leur utilisation nécessite un suivi.
      Bonne chance, Fabienne

  13. bonjour Fabienne on m’a dit que l’huile d’onagre et de bourache c’est bon pour la premiers partie du cycle afin de tomber enceinte rapidement,ainsi que la levure de biere. Merci pour votre réponse. Bonne journée .

    1. Bonjour, faire le maximum AVANT et prier le ciel pendant ;-)
      et aussi être très prudente et ne rien prendre à incidence hormonale : juste ce que prescrit le médecin pour ne pas interférer.
      Vous avez droit aux élixirs de fleurs, c’est tout. Cordialement.

  14. Bonjour,
    je prend actuellement du clomid et duphaston ,ce traitement m’est prescrit afin d avoir une bonne ovulation et pour avoir plus de progesterone, cela fait un moi, Est ce que je peu aussi utiliser les HE sauge et cypres cité avant en mm temps?
    merci

    1. Bonsoir,
      Comme dit en MP :
      Les plantes sont puissantes : on parle de « drogues végétales ». Les huiles essentielles peuvent être de véritables bombes.
      Donc, non.
      Avec un traitement tel que Clomid et Duphaston, il est très imprudent de prendre des plantes a effet hormonal.
      Les interactions peuvent être dangereuse et mener vers une hyper stimulation ovarienne incontrôlée…

  15. Bonjour,

    J’ai 42 ans presque 43 et essaie depuis 1 an d’avoir un BB.

    Physiologiquement tout est ok sauf le taux d’amh qui est très bas : 0,3 …
    Dans 15 jours, je commence un traitement médical : Gonal et Puregon puis orgulatran et ensuite ovitrelle et utrogestan !

    Pensez qc-vous que je puisse en même temps m’aider naturellement par des plantes ? SI oui, que me conseillez vous ?

    Merci de votre réponse.

    Anne-Charlotte

    1. Bonjour Marie,
      En 15 jours, vous n’aurez pas le temps de faire grand chose ! Et non, rien en même temps qu’une stimulation : AUCUNE plante.
      Les interactions sont trop fréquentes et risquent trop de nuire.
      Vous pouvez juste vous faire une cure détox rapide, surtout une cure du foie, monodiète voire prendre de la sève de bouleau.
      Et il est tout aussi interdit de faire une cure détox pendant et après la stimulation : votre organisme a besoin de l’énergie ailleurs…
      Bonne chance ! Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cochez cette case pour afficher un lien vers le dernier article de votre blog :-)