L’influence du plaisir sur la fertilite

Mise à jour du 15/4/2012

Couverture du podcast Avoir un bébé

 

Surfer sur internet vous prend trop de temps ? Vous aimez écouter des conférences plutôt que lire des articles ?

Vous avez maintenant la possibilité d’écouter (en français uniquement) certains articles de ce site en mp3 !

Retrouvez la version audio en cliquant ici

 

logoCarnavalArticles

Cet article fait partie d’une série d’articles autour du thème du plaisir, série lancée par Philippe du Blog du Gourmet Végétarien.

Le plaisir, selon Wikipédia, se rattache autant à la philosophie qu’à la psychologie. Si nous le définirions simplement comme une sensation agréable et recherchée, ce concept est exploré depuis l’Antiquité et son grand penseur antique est le célèbre Epicure : grâce à lui, nous pouvons constater que le plaisir est intimement lié à l’expérience comme une chose que nous recherchons et que c’est un moyen d’accéder au bonheur.

Concrètement le plaisir est une motivation qui lance vers une action destinée à renouveler l’expérience qui procure cette sensation agréable. Il est tout à la fois un moteur, une finalité et une compensation.

Dans la fertilité, il est donc à relier à la jouissance, l’orgasme et la fécondation. Ses sphères d’influence vont donc être le désir, l’amour et l’enfantement.

Quand le plaisir rencontre le désir, cela se passe au lit !

Le désir sexuel est une motivation charnelle dont l’objectif est bien de trouver ce plaisir charnel nommé “orgasme”.

Le plaisir va prendre des voies différentes pour l’homme et la femme.

Celle-ci va apprécier que les préliminaires (mots doux, caresses, baisers) la mette progressivement en condition. Chez elle, le corps entier est une zone érogène. Quand elle sera prête, le vagin sera lubrifié et permettra à l’homme de s’introduire en douceur. Evidemment, en période d’ovulation, les sécrétions naturelles sont déjà bien présentes et les préliminaires pourront être plus brefs… “L’élixir de vie”, ainsi que les méthodes naturelles dénomment la glaire, sera optimal pour faciliter le rapport d’abord, et ensuite la progression puis la survie des spermatozoïdes. La pénétration délivrera de nombreuses sensations agréables mais ce que l’usage dénomme l’orgasme y ajoute une « perte du contrôle” du mental : la femme passe en mode instinctif et ne vit plus qu’au rythme de ses sensations… Elle peut donc connaître plusieurs orgasmes successifs, selon la perte puis la reprise de contrôle.

Lit

L’homme ne pourra pas cacher son désir : l’érection va arriver rapidement. Dès lors, il est physiologiquement prêt à pénétrer sa partenaire. Si pour l’homme, l’orgasme arrive lors de l’éjaculation, celle-ci en signe aussi la fin. Dès que la semence est partie, le plaisir s’envole avec et l’érection retombe. Elle peut bien sûr revenir un peu plus tard pour un nouveau rapport.

L’imaginaire voudrait que l’homme et la femme connaissent simultanément l’orgasme mais, concrètement, ils peuvent être décalés de quelques micro-secondes ou quelques secondes : le rapport sera tout aussi satisfaisant et potentiellement fécondant.

Pour que le plaisir amène la fécondation, il faut une conjonction de  paramètres :

La présence de l’orgasme va y ajouter deux “bonus :

  • physiologiquement, un effet de pompe car les contractions utérines vont littéralement aspirer les spermatozoïdes à travers le col de l’utérus
  • spirituellement, la perte de contrôle du mental de la femme et la synchronisation amoureuse des deux partenaires va ouvrir une brèche pour permettre la “descente de l’âme” de leur enfant.

Quand l’Amour rencontre le plaisir, il y a une collection de petites attentions !

Vous connaissez probablement cette citation de Jean Cocteau “il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour”.

Dans cet ordre d’idée, le plaisir va permettre une jouissance plus “émotionnelle” que physique grâce à une multitude de petites attentions au fil du quotidien : petit plat préparé amoureusement, chaste bisou, embrassade, bouquet de fleurs, mots doux, regard admiratif ou langoureux…

Chaque couple a ses rites et ses surprises !

Toutes ces petites attentions enfilées comme des perles chaque jour prouvent à l’autre que vous êtes heureux, que vous avez du plaisir à être en sa compagnie. Ceci dit quand vous vous centrez sur vous… Mais dans l’Amour, vous allez même trouver du plaisir à vous oublier et à faire passer son propre plaisir avant le vôtre : ceci est la meilleure preuve d’amour, l’Amour inconditionnel.

Le plaisir de l’arrivée de bébé fait oublier tout le reste !

Que bébé ait été conçu sous la couette ou in vitro, son arrivée sera normale : par voie basse ou par césarienne, il devra sortir et rejoindre le monde.

Si la grossesse est un chemin que la plupart des femmes envisagent avec bonheur et leur compagnon avec distance, plus communément est redouté le moment du passage de bébé vers notre monde et des amants vers le statut de parents.

La naissance d’un enfant reste un évènement fort de la vie : qu’elle se passe facilement “comme une lettre à la poste” , que les sensations soient agréables voire proche du plaisir sexuel ou, à l’inverse avec plus de difficultés voire de souffrance, la naissance va souder les participants. Les circonstances de la naissance deviennent une anecdote à se remémorer. Mais ces souvenirs sont toujours marqués du sceau du bonheur : bébé est là et c’est le principal. Le plaisir de l’accueil de cette nouvelle vie surplombe tout le reste et c’est le bonheur que je vous souhaite.

 

Pour aller plus loin

Je vous conseille deux auteurs (et vous engage à vous reporter aussi à la politique suivie par ce blog) et en particulier ces 4 livres :

  • Robin Baker pour nous expliquer comment le corps influence nos comportements amoureux
  • Mantak Chia & Cie pour nous informer sur la philosophie du plaisir partagé

 

Un témoignage, une question, une réaction ? Postez un commentaire !

 

Crédit photo :  “Heart” par Mozzercork, “Sert les poings” par François et fier de l’être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Vous connaissez des personnes qui peuvent être concernées par cet article ? Pensez à le partager !

Laisser un commentaire